Interview de notre presidénte Ombretta Moschella sur le théme « etre habiter par deux cultures »

Régine Faik interview la présidente de Amu Les Griots, Ombretta Moschella sur comment peut-on être habité(e) par une culture qui n’est pas la nôtre et y puiser son essence.
Ombretta – dit Régine – danse comme une africaine et son coeur palpite au contact de ce continent.
Italienne de nationalité, Ombretta nous raconte son mariage coutumier avec Zouratié Koné dans un village du Mali.
« Etre habité(e) par une autre culture – dit Ombretta -, ça donne des ailes et ça nous permet de mieux découvrir nos potentiels. Cela nous amène à ne pas nous laisser limiter par une appartenance. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut