Interview de notre presidénte Ombretta Moschella sur le théme “etre habiter par deux cultures”

Régine Faik interview la présidente de Amu Les Griots, Ombretta Moschella sur comment peut-on être habité(e) par une culture qui n’est pas la nôtre et y puiser son essence.
Ombretta – dit Régine – danse comme une africaine et son coeur palpite au contact de ce continent.
Italienne de nationalité, Ombretta nous raconte son mariage coutumier avec Zouratié Koné dans un village du Mali.
“Etre habité(e) par une autre culture – dit Ombretta -, ça donne des ailes et ça nous permet de mieux découvrir nos potentiels. Cela nous amène à ne pas nous laisser limiter par une appartenance.”

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page